The Lost City of Z
 
Movie in theatres and TV, on notreCinema
6

Movies and stars images

My cinema
4
Movies release datesNews on movies and stars
1
Movie trailers
3
Classical moviesBio and Filmo of starsHomecinema : blu-ray and DVDWallpapersSeries and TvCoversYour space
1
Download and streamingContests and games
1
My account / Connect 
The Lost City of Z

The Lost City of Z

 

Directed by
in 2016

Give your rating
Movie, images, covers Reviews

  • <<
  • 1
  • >>

16/03/2017      tweet

carre 63

[AmateurDeCiné]

Suivi par 69 membres
107 avis 

 


a vu le film au cinéma le 16/03/2017 Avis :

James Gray continue son parcours sans faute avec "The lost City of Z". On suit un homme qui sacrifiera sa famille, obsédé par sa quête de prouver l'existence d'une civilisation inconnue en Amazonie au début du XXème siècle. Tout dans ce film nous même vers les sommets. Mise en scène remarquable, décors et photographie (signé Darius Khondji), acteurs (Charlie Hunnman, Sienna Miller, Robert Pattinson), le film renoue avec les grands films d'aventure produit par le Hollywood de la grande époque. Cette quête existentielle nous envoute et nous émeut. Passionnant, l'un des grands films de ce premier trimestre.
 
19/03/2017      tweet
Avis Cinéma
solaje

[GuruCiné]

Suivi par 139 membres
15 amis 1749 avis 



a vu le film au cinéma le 19/03/2017 Avis :

C’est l’adaptation du roman « La cité perdue de Z » écrit par David Grann et inspiré des aventures réelles du célèbre explorateur britannique le Colonel Percy Fawcett.
Le film commence à Cork en Irlande et Percival Harrison Fawcett est Major de l’armée britannique, son rôle est d’entraîner les recrues au travail du soldat, il n’a pas de médaille et le comportement de son père aujourd’hui disparu rejaillit malheureusement sur lui. Là il est invité à une chasse à courre et c’est lui qui va arriver le premier et tuer le cerf. Le major est pétri d’ambition et il est convoqué à Londres à la société royale de géographie, il faut dire que le major à suivi une formation complète de cartographie. La « guerre du caoutchouc » entre la Bolivie et le Brésil fait rage et chacun conteste les limites frontières de l’autre, il faut dire qu’une énorme partie de ces pays est envahie par la forêt amazonienne qui reste encore inexplorée. On demande donc au Royaume Uni de trancher et de venir sur place pour en dresser la cartographie. C’est une mission dangereuse avec une faune inconnue et souvent carnassière ou venimeuse, des maladies tropicales fatales et une population dans la forêt qui n’a encore pas vu la civilisation. Le major va donc partir pour ce voyage très long et laisser sa famille pour de longues années. Sur le bateau qui le mène de l’autre coté de l’Atlantique, il va faire connaissance d’Henry Costin qui va être son aide de camp et inséparable compagnon dans ce long périple ...
C’est l’histoire vraie de l’explorateur Percival Harrison Fawcett qui est d’abord parti pour cartographier les limites frontières entre la Bolivie et le Brésil et qui a découvert lors de son périple les traces d’une civilisation évoluée qui avait évolué dans cette énorme forêt. Il faut dire que la société royale de géographie s’est montrée assez dubitative aux dires et constatations de Percy Fawcett et nie carrément que les indigènes aient pu construire une civilisation évoluée et ils relient cela aux mythes des recherches infructueuses des conquistadors. Il va même découvrir les collines de Ricardo Franco,, un plateau rocheux aux falaises inaccessibles où Sir Arthur Conan Doyle, un de ses amis, va situer un de ses romans « Le monde perdu ». Percy Fawcett va avoir une vie de famille bien tourmentée par ses nombreuses absences et même entre temps il sera appelé à la grande guerre, dans les tranchées de la Somme où il va être en contact avec de l’Ypérite (gaz moutarde) qui fort heureusement ne lui sera pas fatal. Un film assez long, mais avec un scénario assez prenant et d’une grande clarté, un tournage assez difficile dans la forêt tropicale et une distribution à la hauteur de ce biopic. Un bon film qui retrace la vie de cet explorateur assez remarquable et qui mérite bien le déplacement surtout qu’il faut profiter du tarif réduit de ses quelques jours du printemps du cinéma.

vu au Gaumont wilson Toulouse
 
25/03/2017      tweet

aj

[Cinéfan]

Suivi par 91 membres
43 avis 



a vu le film au cinéma le 21/03/2017 Avis :

Très beau film qui rappelle un peu la forêt d'éméraude de Boorman tant l'intérêt porté à la civilisation autochtone est prégnant. On parvient à partager l’envoûtement de cet homme, son obstination à prouver qu'il a raison contre tous ceux qui le méprisent, le snobent, le persécutent.
C'est un film intelligent, juste psychologiquement, les personnages sont intéressants, parfaitement dépeints jusqu'à l'admirable et au combien touchante "Penelope" qu'incarne Sienna Miller. La distribution et l'interprétation sont excellentes.
Un film de belle dimension, esthétiquement et humainement, très bien réalisé.
J'ai beaucoup aimé le parallèle entre la "sauvagerie" de la jungle et celle des tranchées. On peut s'interroger sur la signification du mot "civilisation "

Et quand on voit les dégâts occasionnés par nos explorations outre-mers depuis la nuit des temps
le pillage et les destructions que les peuples indigènes et leur environnement ont de ce fait subis et subissent encore, on ne peut qu'espérer qu'il existe quelque part d'autres cités perdues, inconnues, ignorées. Une planète peut être....

 
  • <<
  • 1
  • >>





Legals© 2000-2017 Links   Google+