Movie in theatres and TV, on notreCinema
4

Movies and stars images

My cinema
5
Movies release datesNews on movies and starsMovie trailersClassical moviesBio and Filmo of starsHomecinema : blu-ray and DVDWallpapersSeries and TvCoversYour spaceDownload and streamingContests and games
My account / Connect 
Underworld 2 Evolution

Underworld 2 Evolution

 

Directed by
in 2006

Give your rating
Movie, images, covers Test DVD Reviews
Après avoir tué son ancien mentor Victor, Sélène, avec son amant Michael, un hybride mi- vampire mi-loup garou, doit faire face à un nouveau danger! Marcus, le premier Vampire, devenu, presque par hasard, un hybride surpuissant, veut sortir de sa prison, son frère William, le premier lycan, un monstre sanguinaire ! Sélène devra tout faire pour l'en empécher !

image de Underworld 2 Evolution


Qualité technique
En un mot comme en cent, Waowwww. Le transfert est idyllique, la couleur bleutée crépusculaire qui baigne tout le film est magnifique et les contrastes ainsi que la compression est au top. Une image de démo

Démo est le mot que je reprendrais pour définir la qualité et la puissance de la répartition sonore de cette bande son qui ajoute à l’excellent DVD Zone 1 une bande son en DTS et en 2.0 (anecdotique mais dont la clarté et la puissance brute enterre ces homologues 5.1). Que ce soit en DTS, dolby , Vf ou Vo la piste son de ce DVD va vous brouiller avec vos voisins définitivement.

Bonus
Bonus Disque et Edition Simple

Commentaires audio du réalisateur et de l'équipe du film
- Bandes-annonces : Lord of War en intro et les deux Underworld

Bonus - Disque 2 - Edition double :
- Making of (13’27) : Le terme de Making of est un peu galvaudé ici, puisque nous assistons à une revue d’interviews des acteurs et de l’équipe du film mélangés à des images chocs du film.. De plus chacun y va de sa petite explication de texte sur le mythe et le film. Bonus inutile une fois le film visionné.

Les effets spéciaux (13’01) : Petit bonus intéressant pour se rendre compte de l’énorme travail de créativité de l’équipe des effets spéciaux. « Les gens des effets spéciaux nous ont bien protégés, confie Derek Jacobi. Ce sont eux qui ont pris les pires coups. La production m’a trouvé une doublure qui me ressemble beaucoup, et je crois que tous mes amis vont penser que c’est moi qui fais toutes ces cascades ! »

Les créatures (11’57) : Un film sur les vampires et les lycans repose bien sûr beaucoup sur le talent des artistes chargés des maquillages spéciaux. Ayant conçu les créatures du premier film, il était naturel que Patrick Tatopoulos reprenne le flambeau sur UNDERWORLD 2 EVOLUTION. Petite revue des masques et des animatronics dans ce documentaire. Patrick Tatopoulos avait créé les créatures du premier UNDERWORLD, et il a cette fois en plus assuré la création des décors.

Les cascades (9’57) : Point de bon film d’action sans cascadeur , en plus si on imagine ce qu’on dut endurer les cascadeurs dans les costumes de Loup-Garou , le tout suspendu à un treuil automatisé pour accélérer les chutes des personnages osus les coups surpuissants portés par les vampires. Jim Churchman, le responsable des câblages pour les cascades, a fait travailler l’équipe sur un système de winchs informatisés. Les paramètres de chaque cascade étaient entrés dans un ordinateur, qui calculait les vitesses et les mouvements afin que la cascade reste parfaitement contrôlée. Une fois la cascade programmée, on y ajoutait les caractéristiques de chaque acteur, et les mouvements de poulies pouvaient être répétés indéfiniment avec la même précision.

Les décors (12’59) : Tourner en décors réels apporte un plus au style visuel du film, mais l’un des lieux de tournage clés a posé quelques problèmes. La scène du village médiéval au début du film exigeait une neige abondante, ce qui ne devait normalement pas poser de problème dans la haute montagne de Vancouver, mais au moment du tournage, la région a connu un hiver inhabituellement sec… La neige était trop rare.L’expérience de Len Wiseman dans la création de décors l’a mené à privilégier l’utilisation de techniques directement à la prise de vues, comme les cascades ou les maquettes, plutôt que les images de synthèse. Patrick Tatopoulos explique : « Len aime beaucoup les décors réels. Cela demande plus de temps, plus d’efforts de la part du réalisateur. Les images de synthèse sont souvent plus faciles à utiliser, mais les décors réels apportent de la crédibilité. Même si un aspect d’une scène est traité en images de synthèse, nous nous assurions en permanence qu’il y avait quelque chose de vrai à filmer à la caméra. Par exemple, les ailes de la chauve-souris sont en images de synthèse mais le personnage est fait à partir des maquillages : il y a quelque chose de palpable, alors vous faites moins attention aux images de synthèse. »

La musique et le son (11’51) : Un film de ce calibre doit être très attentif à l’ambiance sonore et à l’impact de ces sons pour souligner l’action. C’est le son et la musique qui définissent l’univers de Underworld. Les home-cinéphiles seront donc particulièrement attentifs eux-aussi au travail sonore réalisé sur ce film.

Clip de "Her Portrait in black" de Atreyu (3’52) : En 2.0, c’est dommage , ce clip méritait une meilleure enveloppe sonore.

Conclusion



Verdict :



Avis sur le film

Aucun avis donné par les membres, donnez votre avis !










Legals© 2000-2017 Links   Google+

Jurassic World Jurassic World
Jurassic World
télécharger Sex tape en streaming
Sex tape
télécharger Frozen en streaming
Frozen
Star Wars : The Force Awakens Star Wars : The Force Awakens
Star Wars : The Force Awakens
Justice League Justice League
Justice League
Guardians of the Galaxy Vol. 2 Guardians of the Galaxy Vol. 2
Guardians of the Galaxy Vol. 2
Transformers: The Last Knight Transformers: The Last Knight
Transformers: The Last Knight
The Hitman's Bodyguard The Hitman's Bodyguard
The Hitman's Bodyguard
Kingsman: The Golden Circle Kingsman: The Golden Circle
Kingsman: The Golden Circle