Movie in theatres and TV, on notreCinema
2

Movies and stars images

My cinema
3
Movies release datesNews on movies and starsMovie trailersClassical moviesBio and Filmo of starsHomecinema : blu-ray and DVDWallpapersSeries and TvCoversYour space
1
Download and streamingContests and games
2
My account / Connect 


buddy icon Amine (Pierre-Michel)

Niveau : CinExpert

Suivi par 128 membres

4 amis647 avis




Mon cinéma Perso & Tops Films vus Séries Quiz Blog Carte  Home cinéma
Vidéothèque Amis Favoris Statistiques  tweet

  
7 amis
Envoyer un message lui envoyer un message




Filtrer les critiques par note :      Que les news Que les critiques
09/12/2017 : Avis ajouté -  Lu 251 fois    

Assassins et voleurs  

Jean-Michel et Darry .
Ce film quelque peu oublié depuis, vaut d’être vu sur le plancher des vaches, même si ce long métrage n’a pas cassé trois pattes à un canard. D’abord pour Sacha, qui chu à l’aube de l’été 57, au crépuscule de l’hiver éternel, et qui par son talent et sa verve sut, éblouir tant de monde. Mais aussi, pour l’apparition du couple Poiret et Serrault alors débutants. Pourtant c’est un troisième larron, qui curieusement pour moi est mis en lumière, peu de temps il est vrai, dans un rôle de témoin, apparemment improvisant passant outre les dialogues du maître…Le surdoué des nanars…Darry- Clown qui réussi quand même à partager la vedette avec Jean Gabin deux années après...Merci à vous.
image de Assassins et voleurs
Vu le 09/12/2017   Tous les avis     tweet  
 Voter
      


02/12/2017 : Avis ajouté -  Lu 421 fois    

Le Bon Dieu sans confession  

Un film moyen dans une année moyenne …

37 films vus pour l’instant, et où L’appât et l’expédition de Fort King sortent du lot !
J’ai connu beaucoup mieux avec Claude Autant-Lara , notamment le diable au corps- l’auberge rouge ou La traversée de Paris. Ici étrangement la mise en scène pèse par son manque de légèreté, de subtilité. De plus hélas, le personnage de François Dupont parait complètement invraisemblable, et le regretté Henri-Vibert à contre emploi ici, n’arrange rien à l’affaire. Du coup une fin qui nous laisse sur la faim parachève un film en demi-teinte où seule l'on arrive à prendre un peu au sérieux, Danielle-Darrieux.

image de Le Bon Dieu sans confession
Vu le 02/12/2017   Tous les avis     tweet  
 Voter
      


20/11/2017 : Avis ajouté -  Lu 586 fois    

Un carnet de bal  

La valse triste.
Qui avec le temps, dans un court instant d’abandon, ne sait pas poser cette épineuse question ?
Que sont donc devenues ? mes anciennes relations… ?
Sur quelle route le destin les a t-ils aiguillés ?
Est-ce un chemin de croix?
Ou bien un sentier, rempli de fausses pistes ?
Ou, tout bonnement pourquoi pas, la voie du bonheur ?
Ainsi, cette veuve, peut-être par désœuvrement ou par curiosité entreprend-elle un voyage au pays du passé...
Avec ce carnet de Bal, une nouvelle fois Julien-Duvivier, me va droit au cœur dans cette vision, aux confins du réalisme.
Une légère préférence, pour le sketch avec Harry-Baur.
Vu le 20/11/2017   Tous les avis     tweet  
 Voter
      


17/11/2017 : Avis ajouté -  Lu 556 fois    

L'Étoile du Destin  

Envoyez ce câble à Gable…
A l’écran, difficile de dépasser le « King » en tant que bourreau des cœurs, tout au moins dans la vingtaine de ses films que j’ai vus de lui. Pas un ; où il ne séduise, enlace, embrasse une fleur avec ou sans épine. Enumérer ses conquêtes féminines, serait aussi fastidieux que de retracer la conquête de l’ouest. Même si Georges-Clooney, Don Juan émérite, qui possède un je ne sais quoi lui ressemblant (Ca n’engage que moi) ne lui arrive aujourd’hui encore, pas à la cheville !
Et donc ici c’est La belle Ava Gardner qui subi à froid ses lèvres chaudes…Certes dans un western pour l’union de second ordre, mais se laissant voir sans ennui…
image de L'Étoile du Destin
Vu le 17/11/2017   Tous les avis     tweet  
 Voter
      


17/10/2017 : Avis ajouté -  Lu 985 fois    

Une question de vie ou de mort  

La mort, en haut de l’affiche.
Avec cette question de vie ou de mort, le sujet est traité tellement par-dessus la jambe au cinéma ou à travers les jeux vidéo, qu’aujourd’hui on pourrait penser que ce passage obligé est devenu fictif. La preuve… puisque cet acteur, comme bien d’autres d’ailleurs ont étés sur papier glacé… immortalisés !
Et bien non ! Le sujet reste tabou, pour les mortels que nous sommes. Et même si la mondialisation domine maintenant. Demain quand sera-t-il ? Alors que la mort elle, reste immuable ! Peut-être que cette même mondialisation à t’elle aussi gagnée sous la forme de l’individualisation ?
*Jadis, les parents des morts vous mettaient dans le bain,
De bonne grâce ils en f’saient profiter les copains :
« Y’a un mort à la maison, si le cœur vous en dit,
Venez l’pleurer avec nos sur le coup de midi… »
Mais les vivants aujourd’hui n’sont plus si généreux ;
Quand ils possèdent un mort, ils le gardent pour eux.
C’est la raison pour laquell’, depuis quelques années,
Des tas d’enterrements vous passent sous le nez.

Alors ce film généreux, non bombardé de publicités, de violence, où autre… mais voir plus bas… nous interpelle t-il ? Ici bien sûr de façon touchante avec un tribunal divin ; que notre destin ne tient qu’à un fil !

Alors oui ! C’est un cadeau du cinéma d’hier ; qui nous fait apprécier le présent !



*Les funérailles d’antan. G.B
image de Une question de vie ou de mort
Vu le 17/10/2017   Tous les avis     tweet  
 Voter
      


02/10/2017 : Avis ajouté -  Lu 834 fois    

Gosford Park  

Ayant vu de ce metteur en scène que deux films, le très bon « John McCabe » et le très mauvais « Buffalo Bill » j’avais le cul entre deux chaises, puisque sur TF1 un thriller était proposé. Par chance cette même chaine cru bon d’assommer de publicité le téléspectateur avant la diffusion de son film. Ainsi pour j’ai pu apprécier grandement ce très bon « Gosford Park », où une très belle mise en scène et un scénario très original m’a qui captivé du début jusqu’au bouquet final.

image de Gosford Park
Vu le 02/10/2017   Tous les avis     tweet  
 Voter
      


28/09/2017 : Avis ajouté -  Lu 804 fois    

Le Souper  

« Un dépravé sait mieux porter le masque d’un saint »

Deuxième duo et huit-clos éblouissant après « Diplomatie » ce souper fait partie des grandes réussites cinématographiques Français. Avec ces deux personnages se rapprochant incontestablement de l’idéal humain, par leur humanité, leur abnégation, leur désintérêt pour le capital et le pouvoir. Nous pouvons en déduire que ces deux là détenaient indubitablement le monopole du cœur …
Servit sur un plateau d’argent, garni de répliques d’or dure, nos deux Claude s’en donne à cœur joie pour se cracher à la face des postillons nickel chrome !

Sans doute le plus grand rôle au cinéma de Claude Rich.

image de Le Souper
Vu le 28/09/2017   Tous les avis     tweet  
 Voter
      


26/09/2017 : Avis ajouté -  Lu 1152 fois    

Fort Invincible  

Un western que je découvre seulement aujourd’hui, après bien des années, faut dire aussi que j’avais déjà lu ici ou là des critiques pour le moins mitigées. En fin de compte ce « Fort invincible » malgré une bande son défaillante et une fin, à l’eau de rose, l’ensemble tient la moyenne haut la main, car c’est un suspense bien entretenu qui me permet de donner des couleurs à ce film en noir et blanc.

.
image de Fort Invincible
Vu le 26/09/2017   Tous les avis     tweet  
 Voter
      


25/09/2017 : Avis ajouté -  Lu 826 fois    

Interstellar  

Le trou de ver et le trou noir…
Ce très bon film se rapproche sans l’atteindre, de celui de Stanley- Kubrick qui est en quelque sorte, « Le petit Jésus en culotte de velours », de la science fiction. Il est moins énigmatique, sans être évident. Moins inquiétant sans être rassurant et surtout moins lyrique, sans être commun. Toutefois il joue davantage, voir trop peut-être, avec l’émotionnel. Un petit clin d’œil à Michael-Caine qui lui par ses interprétations est un peu la cerise sur le gâteau pour un metteur en scène !

Si vraiment une quelconque intelligence existe… Alors même les trous noirs sont des lumières.

image de Interstellar
Vu le 25/09/2017   Tous les avis     tweet  
 Voter
      


08/09/2017 : Avis ajouté -  Lu 958 fois    

Safe  

New-York, New-York !
Comme vous le savez probablement « On ne fait pas d’omelette sans casser des œufs ». Ici donc, quand des triades, la mafia russe, et des policiers new-yorkais corrompus aux visages pâles sont cassés, pour réussir la recette aux œufs brouillés, il en résulte, une liste de morts bien plus importante que celle du Mémorial d’Etaples-sur-mer. Ici donc, notre Jason-Statham dans sa quête de rédemption aidée d’une fillette super douée se montrera à la hauteur pour anéantir à lui tout seul des centaines de Bruce Lee, Chuck-Norris, Stevens -Seagal et Van Damme en herbe réunis. Décidemment n’arrête pas la démesure !
Divertissant quand même.

image de Safe
Vu le 08/09/2017   Tous les avis     tweet  
1 vote  Voter
      


11/08/2017 : Avis ajouté -  Lu 2150 fois    

La Tour sombre  

Quand la peur de l’asile, libère un ado…

Si c’est le fond qui manque le plus, heureusement les formes elles sont inépuisables. Ici dans cet opéra de quat’ sous, un pistoléro quelque peu désabusé à deux balles, vient en aide à un ado qui apparemment aurait fumé un pétard, ou pété un plomb, c’est du moins en gros ce que pense hélas sa mère. Mais tous ses rêves, tous ses dessins sont l’amère réalité d’une danse macabre entre un blanc qui broie du noir, et un noir qui tire à blanc, autour d’ un minaret, beffroi, édifice, spire, cheminée, donjon dont on a vite fait le tour… Alors moi…
Je chante pour passer le temps
Petit qu’il me reste à vivre
Comme on dessine sur le givre
Comme on se fait le cœur content
A lancer cailloux sur l’étang
Je chante pour passer le temps .
?


image de La Tour sombre
Vu le 11/08/2017   Tous les avis     tweet  
1 vote  Voter
      


09/07/2017 : Avis ajouté -  Lu 1732 fois    

Alien Covenant  


Noir c’est noir, il n’y a plus d’espoir !

Avec Prométhéums j’avais eu l’impression que Scott avait été, au bout de son rêve cauchemardesque, en condamnant l’homme malgré tout sa science, à ouvrir à l’infini des ouvertures battantes, dans un corridor circulaire sans fin, sans jamais trouver la bonne porte. Et donc forcément, avec ce nouvel opus, de commencer à trouver le temps long, en tournant en rond.
Toutefois ici c’est bien la fin très luciférienne (Etymologie de : Lucie fait rien) en totale opposition avec le dénouement instruit (Etymologie d’une truie) de l’odyssée de l’espace, Qui peut aimer ou faire détester cette grosse tête d’Alien !

image de Alien Covenant
Vu le 09/07/2017   Tous les avis     tweet  
 Voter
      


12/06/2017 : Avis ajouté -  Lu 1925 fois    

Nos souvenirs  

L'arbre qui cache la forêt...

Sur le thème de la repentance, ce film apparemment hululer par les oiseaux de nuit de Cannes et où pourtant, moi j’y vois humblement un appel à ne pas passer à côté de l’essentiel de se qui est notre passage éphémère sur terre. Bien sûr, certains vieux hiboux peuvent trouver cette histoire pas très chouette par le côté obscur de cette forêt, pourtant bien réelle et qui effraie même… Mais là aussi, par le déroulement du film, j’y vois l’empreinte du destin qui sait adapter pour chacun de nous, une sortie singulière.
Une réussite

image de Nos souvenirs
Vu le 12/06/2017   Tous les avis     tweet  
 Voter
      


30/05/2017 : Avis ajouté -  Lu 1919 fois    

Invincible  

Quand un soldat…*

Quand un soldat revient de guerre il a
Simplement eu d'la veine et puis voilà .

Je suis toujours mal à l’aise, face à une biographie d’un film de guerre… Ici, la première partie, jusqu’à la capture des deux derniers rescapés est très réussie. Alors que dans la deuxième partie indéniablement on pense à David Lean et ses prisonniers vus du pont*. Alors que là, les détenus font grises mines…d’aller au charbon !
Naturellement, Jack O’Connell gagne haut la main, sur le fond et sur la forme, mais suivi tout de même, par Miyavi qui connait un réveil en fanfare par son étonnante composition de sadique dans ce film pas très joli !
Curiosité.

*Francis-Lemarque .
*Titre d’un film .
image de Invincible
Vu le 30/05/2017   Tous les avis     tweet  
 Voter
      


28/05/2017 : Avis ajouté -  Lu 2085 fois    

Le Cuirassé Potemkine  

La descente aux enfers… par l’escalier.

C’est dans cette même grosse salle*, mais attention propre, qu’il m’est apparu, clair comme de l’eau de roche qu’il fallait que je me mouille d’une critique de plus pour ce fameux Cuirassé Potemkine.
Donc, humblement j’ai trouvé la première partie de ces hommes poètes, pas très convaincants avec leurs vers. Ainsi d’ailleurs que la mutinerie qui se cristallise principalement autour d’appâts de pêche. Un peu mince quand même, « Alors que j’ai connu une polonaise qui en prenait au petit déjeuner… Faut quand même admettre que c’est plutôt un poison d’femme ».*
Par contre la mort demande justice puis, l’escalier d’Odessa et enfin la rencontre avec l’escadre sont tout à fait inouïes.

*Voir la critique précédente.
*Variante du dialogue des tontons flingueurs.
image de Le Cuirassé Potemkine
Vu le 28/05/2017   Tous les avis     tweet  
 Voter
      


27/05/2017 : Avis ajouté -  Lu 2169 fois    

Les Raisins de la colère  

Californie terre promise .

Grâce soit rendue au cinéma des frères Lumières de Lyon, qui pour les cinéphiles est un filon inépuisable de très grands films. Ainsi et enfin j’ai pu découvrir les raisins de la colère de John Ford. Cette pépite mériterait d’ailleurs, d’avoir avec son metteur en scène une place réservée, dans le festival des frères Lumières mais bon…
En attendant, et une nouvelle fois John Ford, à travers la grande dépression prouve combien il maitrisait ce septième art, avec ici sur toile de fond une réalité dure à encaisser. Tous les grands thèmes sont traités, l’argent, les banques, la foi, la peur, le doute …et avec les derniers mots d’espoir pour Jane Darwell qui donne à cette peinture grise d’une époque , un trait de lumière très auguste.
image de Les Raisins de la colère
Vu le 27/05/2017   Tous les avis     tweet  
 Voter
      


26/05/2017 : Avis ajouté -  Lu 1978 fois    

Lone Ranger, Naissance d'un héros  

Même, un Canis lupus, sans loup… est achevé !

Aujourd’hui évidemment quand une chaîne passe un film inédit, non seulement c’est après 21h mais aussi après une avalanche de pub. En plus pendant sa diffusion, trois fois de suite il est tronçonné pour un hachoir de réclames. Probablement que les actionnaires toujours aussi philanthropiques ont pensés à ceux qui auraient des problèmes de prostate. Et comme Il est dit qu’inconsciemment on enregistre, ces fameux interludes, ça doit être vrai, puisque ce matin j’ai couru au magasin pour me ravitailler en couche pampers ! Grèves de plaisanteries… Donc de mon humble avis, ce Lone Ranger, est un demi succès ou un demi échec, sans trop bien, l’expliquer ce film semble pasticher un peu à la mode de quand* l’histoire extraordinaire d’un visage pâle entre autre, et ne parvient pas à rendre cette histoire captivante . Dommage, mais se laisse voir quand même, au moins une fois..

image de Lone Ranger, Naissance d'un héros
Vu le 26/05/2017   Tous les avis     tweet  
 Voter
      


16/05/2017 : Avis ajouté -  Lu 1934 fois    

Que la fête commence  

Les Damnés !
Dans cette remarquable fresque vespérale recouverte d’un film transparent, je suppute de se qu’il y a de plus rageant chez ce Régent qui apparemment, était plus sceptique que mystique et qui s’inclinait à être plus passif… à tenir son rang… Plutôt qu’actif, pour aligner en rang d’oignons ses conquêtes féminines convaincues !
Plus agaçant aussi, qu’ à cette époque, il ne devait pas être si coton que ça, que d’envoyer des paysans en Louisiane n’ayant aucun radis dans leurs bas de laine, ou qu’a distribuer à la ronde, aux pauvres hères, des coups de pieds au cul !
Et plus navrant encore, de constater la mauvaise foi coutumière du clergé à faire la curée à tous ceux qui s’amusaient à lorgner leurs patrimoines et leurs écus !
Mais, Honi soit qui mal y pense… Car depuis, moi-même, ne l'ai-je pas vécu ?

image de Que la fête commence
Vu le 16/05/2017   Tous les avis     tweet  
 Voter
      


14/05/2017 : Avis ajouté -  Lu 1907 fois    

La Grande Muraille  

L’enceinte prise d’assaut.

On sait bien que Truman n’avait pas inventé la poudre, se qui ne l’empêchât pas d’atomiser, en son temps, ici et là quelques milliers de personnes, alors que Mao lui qui n’avait pas inventé l’eau chaude, réussissait son (grand bond en avant), avec derrière lui aussi, quelques milliers de morts. Aujourd’hui, comme les champs de bataille, ont émigrés ailleurs, ces deux pays là, s’entendent comme cochons pour collaborer notamment… dans une superproduction cinématographique pour faire face à des millions d’Aliens… qui pleuvent comme vache qui pisse sur une muraille arrangée sur les bords au pays du milieu !
Pour ceux qui aiment, en prendre plein les yeux…Mais hélas déconseillé aux myopes…
image de La Grande Muraille
Vu le 14/05/2017   Tous les avis     tweet  
 Voter
      


28/03/2017 : Avis ajouté -  Lu 1874 fois    

Les 8 Salopards  

L’Auberge rouge…
Avec ce huit-clos westernien Quentin-Tarantino ne fais pas dans la dentelle, même si au début j’ai trouvé que ça (Calais) pas mal, du fait que les acteurs brodaient beaucoup !
Toutefois arrivé dans ce relais, qui se révèle être en fait un véritable panier de crabes où nos salopards après un round d’observation s’en donneront à cœur joie à s’éclater !
On peut signaler aussi la singularité de la mise en scène puisque le film divisé en plusieurs épisodes numérotés permet au metteur en scène de faire un flash Back dans l’avant dernière scène.
Et pour tous ceux qui rêvent d’émotions fortes et de dialogues crues, ils s’en auront pour leurs sous.
Donc un bon hors-d’œuvre, bourré d’humanisme !

image de Les 8 Salopards
Vu le 28/03/2017   Tous les avis     tweet  
 Voter
      







Legals© 2000-2017 Links   Google+

Jurassic World Jurassic World
Jurassic World
télécharger Sex tape en streaming
Sex tape
télécharger Frozen en streaming
Frozen
Star Wars : The Force Awakens Star Wars : The Force Awakens
Star Wars : The Force Awakens
Justice League Justice League
Justice League
Guardians of the Galaxy Vol. 2 Guardians of the Galaxy Vol. 2
Guardians of the Galaxy Vol. 2
Transformers: The Last Knight Transformers: The Last Knight
Transformers: The Last Knight
The Hitman's Bodyguard The Hitman's Bodyguard
The Hitman's Bodyguard
Kingsman : The Golden Circle Kingsman : The Golden Circle
Kingsman : The Golden Circle